Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 20:13

 

                                       L'école après l'école

 

  Tout le monde de notre génération se souvient que c'était le jeudi la journée où il n'y avait pas d'école. Cette journée-là était remplie par plusieurs activités, dont le patronage ou les films de dessins animés qui passaient au Lux.

  Il y avait pourtant des activités plus simples et plus personnelles qui constituaient un complément indispensable à l'instruction reçue à l'école primaire.

  L'un de ces compléments, c'était les magazines de bandes dessinées. Mickey bien sûr, mais surtout Spirou, qui sortait tous les trois mois un volume cartonné de plusieurs centimètres d'épaisseur, et dans lequel on retrouvait les aventures de personnages dont le nom seul est aujourd'hui synonyme de succès : Lucky Luke, Buck Danny, Johan et Pirlouit, Tif et Tondu, Jerry Spring, La Patrouille des Castors, Le Marsupilami, Jean Valhardi, Gaston Lagaffe, les Schtroumpfs, etc.

  Mais, bien que passionnantes, ce sont surtout les histoires de l'Oncle Paul qui nous apportaient cette instruction complémentaire dont je parlais plus haut. On y apprenait tout sur les grands hommes, sur ceux qui ont marqué l'histoire (Newton, Vercingétorix, Henry Ford, Mermoz, Lavoisier, etc., et aussi sur les moins connus, comme Stanley et Livingstone, des Indiana Jones avant l'heure, découvreurs de la source du Nil. On pouvait lire aussi des histoires telles que l'Histoire de la 2e D.B., celle du sous-marin Surcouf, la Légende du Pont d'Avignon, le Kon-Tiki, etc. Un vrai cours d'histoire un peu romancée et racontée avec simplicité et passion, des récits captivants, d'autant plus que tout ça s'était bien passé un jour.

Après l'école de Michel Moncho

Parallèlement à ces connaissances dignes d'un cours complémentaire avant l'heure, il y avait toutes ces images que je récoltais dans les tablettes de chocolat Cémoi, Nestlé ou Kohler, et avec lesquelles je remplissais un album fourni par l'épicerie Casino. Ma grand-mère me donnait toujours un peu d'argent pour la tablette lorsqu'elle m'envoyait faire une ou deux commissions au Casino du Pontillac. J'avais quelquefois des doubles mais ça ne me décourageais pas et le chocolat y passait, double ou pas double.

Après l'école de Michel Moncho

  Ces images représentaient, comme ont dû les connaître la plupart d'entre vous, des animaux exotiques (éléphants, lions, tigres, girafes, etc.) mais aussi des animaux plus courants mais que l'on voit moins souvent comme le paon par exemple.

Forcément les sites célèbres étaient bien représentés et on voyageait tout en dégustant du chocolat! C'est ainsi que j'ai connu les pyramides d'Égypte, les chutes du Niagara, le mont Everest, la banquise de l'Antarctique, l'Amazonie, les statues de l'ile de Pâques, et tant d'autres qui émerveillaient les enfants de notre âge.

Après l'école de Michel Moncho

Les albums Les Merveilles du Monde.

 

  Voilà ce que j'appelle l'école après l'école lorsque, arrivés à la maison et après avoir fait nos devoirs, on se plongeait dans la lecture de notre magasine préféré ou qu'on ouvrait vite la tablette de chocolat pour y découvrir l'image qu'on espérait nouvelle.

Michel Moncho.

Après l'école de Michel Moncho
Partager cet article
Repost0

commentaires

Geneviève GARRIDO 31/08/2021 19:17

Eh bien, les garçons, vous en avez des souvenirs à nous raconter ! Un vrai régal de vous lire, je crois que c'est plus facile pour les garçons que pour nous les filles, nous n'avions pas les mêmes héros dans nos bibliothèques et je n'ai aucun titre qui me revient, "J'ai la mémoire qui flanche, j'ne m'en souviens plus très bien...", je vous rassure, ça c'est une chanson, ma mémoire ? pour le moment ça va à peu près, mais il faut bien rigoler un peu ! Merci Michel, moi aussi je collectionnais les images contenues dans les tablettes de chocolat, mais j'aimais surtout manger le chocolat ! François, encore un poème, tu sais si bien raconter les choses de la vie, merci tu es un vrai poète. Je nous espère nombreux, samedi au Parc, pour aller soutenir Charles et son équipe qui nous préparent de belles rencontres. Amitiés à tous. Geneviève

Jean SPINARDI 31/08/2021 14:10

Salut à tous. D'abord bravo à François pour son poème bien d'actualité .Du mistral, tu dis "qu'il déchire les dunes", ouais O.K. il déchire un max et s'il pouvait nous lâcher les baskets, ça nous ferait le plus grand bien. Ensuite merci à Michel pour cette évocation; gros mangeur de chocolats, je n'ai pas collectionné les fameux timbres; par contre j'ai dévoré les Spirou format cartonné dans lesquels nous
avons beaucoup appris (en dépit de l'avis souvent défavorable des adultes). C'était l'école de la rue ou
l'école de la vie...Grace à Buck Danny je sais ce que veut dire "roger" "mae-west" "avion à 9 heures" etc.
c'est pas rien.
Dans l'attente de revoir tout le monde ,amicalement, Jean.

Louis GERENT 31/08/2021 11:02

Michel , Quelle belle évocation que tu nous offres avec tous ces personnages qui nous faisaient réver !
Et en complément ce poème de François qui nous parle avec un peu de tristesse de l'automne qui arrive à grands pas !
Merci à vous deux et notre amitié. Janny Louis

Présentation

  • : Le blog de la classe46elargie
  • : les photos de nos rencontres
  • Contact

Recherche

Pages

Liens